Zöfingen ... L'indomptable !

Sans revenir sur ma reprise tardive de cette saison, les semaines d'entrainements entre fin juin et l'échéance de dimanche dernier (Championnats du Monde de duathlon Longue distance à Zöfingen en Suisse) ont été fort productives. La préparation fut donc brève mais optimale.

 

Arrivé le jeudi en Alsace (proche de la frontière), je profite de la journée du vendredi pour rester au calme, afin de tourner un peu les jambes à vélo le matin et courir l'après-midi .

Samedi matin direction le site de course à Zöfingen pour retirer mon dossard et pour assister au briefing de course. Nous y apprendrons notamment que cette année la seconde course-à-pied a été modifiée suite à des intempéries et que ce sera 4 aller-retours de 7.5km qu'il faudra parcourir. Retour à la maison pour déjeuner et effectuer une bonne sieste puis dernier petit tour à vélo afin notamment de vérifier le matériel. 

 

5h20 dimanche, le réveil sonne, direction le petit-déjeuner car la journée va être longue! Arrivé sur le site de course à 7h30, le temps de vérifier la pression et d'installer le ravitaillement sur le vélo, et il est déjà l'heure de placer mon matériel dans le parc à vélos.

8h15, le matériel est en place et je pars m'échauffer à la fraiche avec 9°C.

8h45, le soleil est de la partie et une belle journée s'annonce. Nous sommes appelés un à un sur la ligne de départ afin de doucement faire monter la pression.

9h00... Feu ... c'est parti pour 10km de course-à-pied, puis 150km de vélo, et enfin 30km de nouveau à pied!

D'emblée nous entamons une bosse d'environ 1,5km où déjà un petit groupe de 15 athlètes se détachent à l'avant. La boucle nous emmène ensuite en forêt pour alterner faux-plats montant et descendant sur environ 2km, puis nous redescendons vers le parc à vélo pour repartir sur une 2ème boucle. Les écarts lors de cette 1ère course-à-pied ne sont pas significatifs concernant le top 15. Arrivé dans le parc à vélo au bout de 30minutes et 49secondes pour 9,2km de parcourus avec 200m de dénivelé positif (D+), j'entame la partie cycliste en 3ème position.

 

Le parcourt à vélo est composé de 3 boucles de 50km pour un dénivelé total de 1800D+. La 1ère boucle se passe à bonne allure, mais nous sommes nombreux à l'avant de la course. Dès le début du 2ème tour, le rythme s'intensifie pour écrémer et disperser ce "train" plutôt compacte. Je trouve mon rythme, j'arrive correctement à m'alimenter et tente d'accélérer un peu dans les bosses. En vain pour partir; en revanche ça commencer à se détacher par l'arrière. Dans la 3ème boucle, l'athlète russe Maxim Kuzmin roule très fort et décide de partir au 125ème km. Seul Gaël Le Bellec (France) décide et réussit à suivre le rythme. Je suis alors en 4ème position accompagné du belge champion du monde en titre, Odeyn Seype. Mais peu de temps après, Odeyn décide à son tour d'accélérer pour tenter de rejoindre les 2 échappés. Ma course de l'an passé me revient alors en tête (abandon forcé sur la 2nde course-à-pied) et c'est alors que je prends la décision (peut-être avec le recul, ma seule erreur) de rester à mon allure afin de ne pas risquer "d'exploser"mais surtout pour être sûr de pouvoir courir correctement par la suite. Au 135ème km, c'est au tour de Soren Bystrup (Danemark) et Rolf Wermelinger (Suisse) de me passer et s'échapper devant moi. Je suis toujours dans mes allures et ne prends aucun risque. Je pose le vélo en 6ème position avec un autre athlète. Je sors du parc en 7ème place et l'on m'annonce presque 5 minutes de retard sur la tête de course ... Je me rends alors compte que devant ils n'ont pas fait semblant sur la fin du vélo et je ne m'attendais pas à prendre autant de temps en 20km.

 

Dès le début de la course-à-pied je me sens bien et remonte à la 6ème place puis à la 5ème position lors du 2ème aller-retour. Je suis alors à la moitié du parcours mais n'ai pas repris de temps, ni perdu d'ailleurs, sur la tête de course. Je comprends alors qu'il va être très compliqué de pouvoir encore gagner 1 ou 2 places. A la fin du 3ème A/R je suis toujours 5ème avec une avance suffisante pour conserver cette position sans prendre de risque. Heureusement d'ailleurs, puisque le parcours composé à 90% de chemins en cailloux comporte beaucoup de dénivelé avec notamment une portion d'environ 200m à + de 20% ! Je réussis sur les 2 derniers km à profiter du public et de mon entourage présent sur place, et c'est au bout de 6h39 d'effort que je franchis la ligne d'arrivée en 5ème position avec le sourire.

 

C'est avec une grande satisfaction que je me retrouve de nouveau au meilleur niveau mondial. Place maintenant à quelques jours de repos afin d'essayer d'être le plus opérationnel dimanche 10 septembre pour donner le meilleur de moi même avec mon équipe de l'EAC Triathlon lors de l'étape de Grand Prix de 1ère Division, qui aura lieu à domicile, à Evreux. Départ à 15h pour un format tout autre: 5km/20km/2,5km !

 

Je tiens sincèrement à tous vous remercier pour vos messages d'avant, pendant et après course.

Merci à mes sponsors et partenaires: Cycles Georget (Louviers), BMC, Corima, Mavic.

Enfin un très grand merci à ma famille et mes amis pour être présents afin de partager ces grands moments d'émotions.

Écrire commentaire

Commentaires : 0