Médaille de Bronze à Copenhague

Championnat d'Europe de Duathlon longue distance:

 

Arrivé sur Copenhague dans la soirée du vendredi, c'est après une bonne nuit de sommeil que j'effectuais la reconnaissance du parcours vélo samedi matin. Grand soleil, température élevée, peu de vent, parcours plat avec de très grandes portions de ligne droite...pas de doute ça ira vite sur la course dimanche. Place à un peu de repos et à la préparation de mon matériel avant de se rendre au briefing et à la remise des dossards. Le temps de regagner l'auberge de jeunesse et de se restaurer puis direction mon lit pour une courte nuit....

Réveil dimanche matin vers 5h, petite nuit mais plein d'énergie ;-). Petit déjeuner puis chargement des dernières affaires de courses pour se diriger vers le site de course, en plein centre de Copenhague. Arrivée sur le site vers 7h, le soleil est bien de la partie et la température grimpe vite. Quelques minutes pour entrer mon vélo dans le parc, installer mes affaires et bien repérer mon emplacement afin d'être efficace lors de mes transitions et il est déjà l'heure d'aller m'échauffer. J'en profite pour effectuer quasiment la totalité de la boucle de course à pied (5km) et repérer en détails les passages techniques. Le parcours course à pied est également tout plat mais très sinueux et en grande partie sur chemin le long d'une grande étendue d'eau.

8h13, appel des athlètes sur la ligne de départ. Il reste cinq minutes avant de partir pour 10km de course à pied (en deux boucles) puis 60km de vélo (en deux boucles) pour terminer à nouveau avec 10km de course à pied.

8h18, c'est parti!

La première course à pied s'effectue à bonne allure mais nous rencontrons déjà bon nombre d'athlètes en groupe d'âge qui occasionnent beaucoup d'à-coup pour les doubler. Je rentre dans le parc à vélo en 2ème position d'un groupe de 8. Ma monture enfourchée, les jambes répondent bien et le compteur s'affole après seulement 4km avec des allures au-dessus de 50km/h. Je suis alors en 4ème position et l'intensité ne me pose pas de problème, j'arrive à m'alimenter et m'hydrater correctement. Les rôles changent et chacun essaye d'imposer son rythme, en vain, la première boucle à vélo sera effectuée à plus de 43km/h de moyenne et nous sommes toujours 8 à l'avant de la course. Malheureusement la deuxième boucle sera inintéressante puisque trop de concurrents sont à doubler et il faut sans cesse freiner et faire de la roue libre avant de pouvoir rouler normalement... Cette deuxième boucle n'apportera rien de plus et permettra même à deux autres athlètes de rejoindre le wagon de tête. Nous posons le vélo au bout de 1h24 de selle et c'est à 10 que nous enfilons nos chaussures de course à pied pour en découdre sur les 10 derniers kilomètres. La chaleur est très présente avec plus de 30 degrés au soleil et l'organisme le fait ressentir. Rapidement, au bout de 500m, nous nous retrouvons à 5 en tête de course à prétendre à la victoire. Je peine un peu à retrouver ma foulée mais j'arrive à rester au contact sans trop de difficultés. Les kilomètres défilent entre 3"15 et 3"20 et c'est au 7ème km qu'un Belge décide de mettre une grosse attaque où personne ne répond jusqu'à ce qu'un deuxième Belge attaque à son tour. Je décide de suivre, mais manque de vitesse sur cette attaque et bien que les deux autres du groupe soit distancés, je ne parviens pas à me rapprocher à moins de 100m des deux premiers. Cet écart restera jusqu'à la ligne d'arrivée et voyant que le bronze était acquis, je profite de la dernière ligne droite pour remercier mon entourage venu m'accompagner et m'encourager sur le week-end. Je franchis alors la ligne en 3ème position de ce championnat d'Europe, à une poignée de seconde de la victoire, mais heureux de cette médaille de bronze tant disputée :-).

Un grand merci à tous pour vos messages de soutien, d'encouragements et de félicitations. Après quelques mois de reprise, de difficultés et de persévérance, me voilà de retour sur le devant de la scène.

Satisfait de ce podium international, je vais maintenant prendre quelques jours de repos et savourer ces moments. Mais déjà, dans un coin de ma tête, les prochaines échéances sont là ;-)!

Écrire commentaire

Commentaires : 0