Cadalen is back !

Arrivé jeudi soir sur Can Picafort avec tout mon matériel, je décide de remonter mon vélo le soir même afin d'être tranquille et de pouvoir repérer les parcours dès le lendemain. Vendredi matin, reconnaissance du parcours vélo, la route et le revêtement sont impeccables mais je comprends rapidement que la course se jouera à vélo: ce parcours est exigeant puisqu'il est toujours en prise sur les pédales à emmener de gros braquets (si possible...) en mode "toboggan" et à jouer avec le vent. Après une bonne sieste en début d'après-midi je m'élance pour un petit footing en guise de repérage sur le parcours course à pied, qui sera lui tout plat, sans aucune difficulté.

5h30 samedi matin, réveil après une petite nuit agitée par la présence d'un gros orage. Les routes sèchent grâce à un vent omniprésent dès le matin et qui allait gagner en puissance au cours de la matinée...

Après avoir rentré mon vélo et installé mes affaires à mon emplacement dans le parc, je pars m'échauffer sous le retour d'une petite pluie...crachin normand...crachin breton...

Au programme: 10km de course à pied à effectuer en deux aller-retours sur le front de mer, puis 60km de vélo également en deux aller-retours, et de nouveau le même parcours de course à pied sur la côte.

9h00, le signal de départ retentit (pour ma part, comme un soulagement...depuis le temps que j'attendais de remettre un dossard). Les premiers kms partent sur un bon tempo en 3min04 au km et mes jambes répondent parfaitement bien. Petit à petit les écarts se forment par l'arrière et nous nous retrouvons à 4 puis 3 à l'avant de la course. Les derniers kms passeront entre 3'10 et 3'15 pour arriver dans le parc à vélo en 29min33s pour 9,3km.

Après une transition et un chaussage éclairs (ouf je suis toujours au point là-dessus ;-)!!), je me retrouve à mener la course sur les 4 premiers kms de vélo. L'aller du parcours se fait vent de face et il n'est pas évident de dépasser les 40km/h. Peu de temps après, Kenneth (qui a pris le vélo avec moi) prend les commandes de la course. Je reste quelque temps à une vingtaine de mètres derrière mais l'allure a augmenté et je n'arrive pas à emmener plus de braquet; je décide donc de laisser partir et de rester à mon allure. Au demi tour, 15ème km, je vois revenir de l'arrière un groupe de 4 emmené par Miguel. Ils me reprennent, et sur le retour avec le vent favorable, Soren décide d’accélérer... j'essaye d'abord de changer de rythme pour me mettre à distance, en vain. Puis Gaël passe et tente à son tour mais nous devrons le laisser partir. Je me retrouve donc encore une fois à l'arrière à subir les allures et dans l'incapacité d'emmener du braquet. Un retour effectué à plus de 50km/h et nous voilà partis pour la dernière boucle. Cette fois le vent a encore forci et je suis contraint de laisser partir pour terminer les 30 derniers kms en solitaire. Heureusement, le parcours en aller-retour et les longues lignes droites me permettent de les maintenir à vue et je m'accroche coûte que coûte afin de limiter la casse sur les écarts à la pose du vélo. J'arrive alors à cette transition avec une moyenne de 39km/h mais 2mins de retard sur la chance de podium. J'ai réussi à limiter la casse, en revanche j'ai cassé de la fibre...mes jambes ne répondent plus vraiment et mon classement ne changera pas avec les 10kms restants. J'arrive péniblement à courir entre 17 et 17,5km/h et les écarts ne bougent pas. Je profite donc des dernières lignes droites pour savourer mon retour sur le plan international et profiter de mon entourage venu m'encourager sur place.

Je prends donc la 5ème place de cette Coupe du Monde à Majorque, très satisfait de ce retour. Je constate que mes efforts en course à pied ont bien payé pour retrouver le niveau d'être à l'avant avec aisance. En revanche, si je savais que le vélo serait difficile puisque j'ai, dans un premier temps, privilégié de revenir en course à pied, les écarts ne sont pas si importants. Soren remporte la course avec une partie vélo plus qu'impressionnante mais la route reste encore longue pour arriver au Championnat d'Europe le 8 mai à Copenhague!

 

Je tiens à remercier mes principaux sponsors, tout particulièrement Thomas Georget et l'équipe du magasin Culture Vélo Georget Louviers (dans l'Eure).

Merci à ceux qui m'ont suivi en direct sur facebook et un grand merci pour vos messages et votre soutien.

 

Après un petit peu de repos, place maintenant à un gros travail à vélo. Je serai au départ du duathlon de Caen le 13 mars avec mon équipe de D3 du club Team Val'Eure Triathlon.

 

La saison est maintenant lancée, alors à très vite ;-)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Dewey Magby (vendredi, 03 février 2017 15:17)


    Hello there I am so excited I found your blog page, I really found you by mistake, while I was browsing on Yahoo for something else, Nonetheless I am here now and would just like to say thank you for a fantastic post and a all round interesting blog (I also love the theme/design), I don�t have time to go through it all at the minute but I have saved it and also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read much more, Please do keep up the excellent jo.

  • #2

    Dewey Magby (lundi, 06 février 2017 06:16)


    What's up to every one, it's actually a pleasant for me to visit this web site, it includes precious Information.

  • #3

    Adrianne Kierstead (mardi, 07 février 2017 05:10)


    Helpful information. Fortunate me I found your web site accidentally, and I'm shocked why this accident did not happened earlier! I bookmarked it.

  • #4

    Tami Caruso (mercredi, 08 février 2017 13:55)


    You can certainly see your skills within the work you write. The sector hopes for even more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. Always follow your heart.

  • #5

    Ashlyn Sipe (vendredi, 10 février 2017 01:03)


    Hello, i think that i saw you visited my blog thus i came to go back the desire?.I'm trying to find things to enhance my website!I guess its adequate to use some of your concepts!!